Déposez vos Formations Événements Appels à projets

Mastère spécialisé Expert en énergies marines renouvelables

Réf. : 1001467F Mise à jour : 16 juin 2022 Éligible CPF

Contenu

Objectifs

Former des chefs de projets ou des directeurs de programme devant intervenir dans le développement de systèmes ou de champs de production d'énergie en mer

Programme

  • Connaissance des ressources énergétiques (100 h)
  • Sciences de l'ingénieur et technologie (110 h) : Conception des systèmes d'extraction d'énergie ; Conception, Analyse et Commande de la chaîne d'énergie
  • Environnement côtier et impact (100 h)
  • Energie marine et société (55 h)
    • Projet (au choix - 10h encadrées) : Conception de systèmes de production d'énergie ; Etude de cas d'installation-type
    • Modules de remise à niveau (en fonction du parcours initial des étudiants)
(20% des cours sont en anglais)

Validation / certification préparée

Dates et lieux de formation

Organisme de formation : ENSTA BRETAGNE
02 98 34 88 00
contact@ensta-bretagne.fr
Lieu de formation : ENSTA BRETAGNE
2 rue François Verny
29 BREST
Organisation :
  • Formation à la demande
  • 1619 heures
Dispositif(s) / Financements : Financement autre (entreprises, individuels, AIF...)
Publics : Salarié ; Public dans le cadre du contrat de professionnalisation ; Tout public
Durée : 1619 heures, dont 749 heures en entreprise.
Cursus organisé en 2 semestres dont 6 mois dédiés au stage en milieu professionnel

Session potentiellement éligible au CPF :
Code CPF 335539
Prérequis : Ingénieurs ; Titulaire d'un diplôme de niveau BAC+5 ou BAC+4 et 3 années d'expérience ou niveau jugé équivalent par la commission VAE
Organisme de formation : ENSTA BRETAGNE
02 98 34 88 00
contact@ensta-bretagne.fr
Lieu de formation : ENSTA BRETAGNE
2 rue François Verny
29 BREST
Organisation :
  • 1607 heures
Dispositif(s) / Financements : Financement autre (entreprises, individuels, AIF...)
Publics : Salarié ; Tout public
Rythme : Temps plein
Type de parcours : Collectif
Durée : 1607 heures, dont 749 heures en entreprise.

Session potentiellement éligible au CPF :
Code CPF 335539
Prérequis : Cette certification est un mastère spécialisé (MS) accrédité par la CGE. 1. Conditions d'accès générales : Sont recevables les candidatures d'étudiants titulaires d'un des diplômes suivants: Diplôme d'ingénieur habilité par la Commission des Titres d'Ingénieur (liste CTI) Diplôme d'une école de management habilitée à délivrer le grade national de Master (liste CEFDG) Diplôme de 3ème cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master...) ou diplôme professionnel de niveau BAC + 5 - Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d'au moins trois années d'expérience professionnelle. Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I) Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus. Pour des diplômes anciens, qui ne sont plus actuellement délivrés, on se rapprochera de ceux qui s'y sont éventuellement substitués. 2. Conditions d'accès dérogatoires : a. Dans la limite de 40 % maximum de l'effectif de la promotion suivant la formation Mastère Spécialisé (MS) concernée, sont recevables, après une procédure de Validation des acquis personnels et professionnels (VAPP), les candidatures de personnes justifiant a minima de 10 années d¿expérience professionnelle (hors stage, césure, cursus initial en alternance). Pour cette voie d¿accès, une description du dispositif de la VAPP permettant d'apprécier les connaissances, les méthodes et les savoir-faire du candidat, comportant notamment la composition de la commission pédagogique, devra être présentée ainsi que toute pièce constitutive de ce dispositif adaptée au programme. b. Par dérogation pour 30 % maximum du nombre d'étudiants suivant la formation Mastère Spécialisé (MS) concernée, sont recevables les candidatures d'étudiants titulaires d'un des diplômes suivants: Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle Diplôme de L3 justifiant d'une expérience adaptée de 3 ans minimum. Le pourcentage total des dérogations prévues au a) et au b) ci-dessus ne doit pas excéder 40%. Toutefois, dans un contexte de recrutement spécifique (réorganisation d'un secteur d'activité ou d'une entreprise spécifique), ce taux pourra être porté à 60%, sans que les dérogations au titre du b) ne dépassent pour autant 30%.